Noms de Familles et Noms de Lieux

Noms de Familles et Noms de Lieux

De crèche en crèche

 

 

De crèche en crèche

 

 

« grépia » au sens de mangeoire

 

Tous ceux qui sont nés à la campagne et ont entendu ou même pratiqué la langue occitane, connaissent le mot grépia au sens de « mangeoire », de « dispositif fixe ou mobile destiné au dépôt d’aliments pour gros bétail (bovins, ovins, chevaux) ». 

« grépio : crèche, mangeoire » dans le Dictionnaire patois-français d’Aimé Vayssier.

 

Une origine francique 

Cette forme occitane est très proche de la racine germanique (francique) *krippia de même sens, également à l'origine de l’allemand krippe et de l’anglais crib, désignant tous la mangeoire.

 

Renaud Falissard donne des variantes dans Mots et expressions de la vie rurale en Pays d’Oc : 

elles traduisent, 

d’une part, l’évolution du bref de la racine germanique (grépia, grípia, grúpia), 

d’autre part, du processus affectant le groupe ppia (grepcha, grecha) auquel on doit le français « crèche ».

C’est par le terme de « crèche » que les premières traductions en français de la Bible, à partir du XIIIe siècle et surtout du XVIe, transposent le latin praesopium « mangeoire »ou le grec phatnē de même sens. 

 

L’ancien occitan presepi

Le latin praesopium qui, en outre, avait développé, entre autres, le sens d’étable / écurie, a eu un descendant en langue romane qui a été évincé par « crèche ». 

 

Dans le Nouveau Testament occitan (manuscrit de Lyon, première moitié du XIIIe siècle) édité par Yvan Roustit (Albi, 2016).

Il est demeuré dans l’ancien occitan de la zone languedocienne avec presopi, prisepi, prescepi du Nouveau Testament occitan (manuscrit de Lyon, première moitié du XIIIe siècle) éditée par Yvan Roustit (Albi, 2016). On y lit, dans la traduction occitane de l’évangile de Luc (2-7) : 

Evelopet lo en draps e pausec lo e.l prescepi

« Elle l’enveloppa dans des draps et le posa dans la crèche. »

 pour traduction en français moderne 

« l’emmaillota et le coucha dans une crèche » (Bible de Crampon).

 

 

Le Trésor du Félibrige de Frédéric Mistral

Le terme presopi est relevé par Frédéric Mistral comme appartenant (à époque contemporaine) au nissart (parler de Nice). 

 

En italien, en espagnol

On retrouve le même terme presepe en italien avec le sens de « crèche de Noël ». L’espagnol a le terme pesebre qui paraît de même origine et dit pesebre de Navidad pour « crèche de Noël ».

 

 

De la mangeoire à la garderie

 

Le symbole de la naissance du Sauveur

Qu’elle se soit trouvée dans l’étable d’un caravansérail selon les uns

 ou dans une grotte-bergerie selon les autres, 

cette mangeoire remplie de paille où l’Enfant Jésus fut déposé après sa mise au monde, devint le symbole de la Naissance du Sauveur.

 

Et ceci à tel point que l’on désigna du nom de crèche l’ensemble des figurations d’étables ou d’habitation peuplés de petits personnages appelés « santons » qui, à l’intérieur des maisons et des églises, commémore cette naissance. L’enfant-Jésus, entre Marie et Joseph, entre le bœuf et l’âne y est veillé par les trois rois mages et l’ensemble de la communauté villageoise.

 

Evolution de sens

1) Le terme « crèche » a fini par se spécialiser dans ce dernier sens et abandonner au mot « mangeoire »  le terrain qu’il occupait auparavant. 

2) Et, à partir de là, s’est développé, par la suite, le sens de « lieu d’accueil des enfants en bas âge permettant aux parents de se livrer à leurs activités habituelles » : d’où, par exemple, le sens de « crèche municipale ».

3) Le mot d’argot « crécher » au sens d’habiter, avec la connotation de « lieu d’habitation habituel mais précaire » ; par exemple, « crécher chez sa copine ».

 

 2 crêche.jpeg



07/01/2022
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 34 autres membres